google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0 Mademoiselle Julie. Théâtre de l’Atelier
  • Bonfils Frédéric

Mademoiselle Julie. Théâtre de l’Atelier

On ne peut pas commencer à parler de Mademoiselle Julie sans citer la préface d’August Strindberg. « Mes caractères sont des conglomérats, des fragments de la civilisation présente et passée, des bribes de journaux et de livres, des morceaux d'êtres humains, des lambeaux arrachés à des habits de fête devenus des guenilles ».


Cette pièce du 19e siècle est un pur chef-d’œuvre de l’époque Naturaliste de Strindberg. Mais qu’est-ce donc ? C’est avant tout un courant littéraire qui s’attache à prolonger le réel par une grande documentation et, en effet, Mademoiselle Julie est si juste que cette pièce est d’une modernité étonnante.

Je ne sais pas si dans l’histoire du théâtre, il y a déjà eu des adaptations contemporaines de cette pièce mais ça pourrait être certainement le cas.


Les trois atouts principaux cette création théâtrale est le trio absolument idéal et magnifique que forme Julie Brochen (metteuse en scène et comédienne), Anna Mouglalis et Xavier Legrand.

J’ai eu la chance de discuter longuement à la sortie du théâtre avec Julie Brochen(metteuse en scène). Cette comédienne (merveilleuse dans Hippocrate), metteuse en scène de théâtre, d’opéra, directrice de compagnie et de théâtre national est quelqu’un d’unique, humble, intelligente et sympathique. Que ça doit être bon d’être guidé par Julie Brochen. Elle a ce sourire franc et ce regard d’enfant qui me font fondre totalement.

J’ai un véritable coup de cœur pour Julie Brochen et j’ai hâte de découvrir et de vous parler très vite de sa prochaine création qu'elle est en train de travailler ardemment en collaboration avec des chanteurs lyriques.


Concernant, Mademoiselle Julie, Julie Brochen a eu des idées de création lumineuses. Tout est ancré dans le 19e siècle mais elle a glissé trois chansons contemporaines de Gribouille dont « Dieu Julie ».

Je pense que ces trois chansons magnifiques m’ont permis de rester connecté au présent. L’histoire de la pièce n’en paraît que plus ridiculement dramatique.

Ensuite ont-ils couché ensemble ou pas ? La question se pose et je me la pose encore au moment d’écrire. Ça peut paraître idiot mais ce doute est très important, car si, au départ, ce jeu de pouvoir et de mépris pervers entre deux mondes qui se fréquentent sans se côtoyer pourrait n’être qu’un petit jeu sans conséquence. Progressivement la situation se transforme en une bataille physique et psychologique, à mort. Qu’ils aient, au moins, couché ensemble, bordel ! (Pardon, je m’égare).


Cette pièce est une arme de destruction massive qui écorche la société, les rapports de supériorité humaine et les relations homme-femme. Le choix de ce décor unique, immense devient subrepticement de plus en plus oppressant et cet enchaînement sans pause de 1 h 30, certainement très difficile pour les comédiens, mais aussi pour nous devient pratiquement insupportable (dans le bon sens du terme). On a vraiment l’envie de boire un ou deux verres en sortant pour faire passer tout ça (du coca light, bien sûr).

Le texte est dur, les mots et les actes sont d’une violence inouïe. On nous dérange, nous malmène et il est difficile d’en ressortir indemne.


Anna Mouglalis qui m’a subjuguée dans le rôle de Juliette Gréco (Gainsbourg, vie héroïque) est la comédienne idéale pour ce rôle. Elle est une personne complexe, à la fois très classe et distinguée, star des papiers glacée et des festivals mais aussi une femme moderne, libre, très simple et très franche.

Elle Joue parfaitement la noblesse mais les failles humaines « ordinaires », également. On a l’impression que tout son être se détruit en même temps que son personnage.


Xavier Legrand, comédien scénariste, réalisateur du magnifique film « A ta garde » a, lui aussi, de multiples tonalités dans sa personnalité. La force, la fragilité, la féminité la rudesse et la violence. Tout est juste et crédible dans son jeu. Mais qui est-il ? Sa performance dans Mademoiselle Julie est absolument magnifique. Je vais le rencontrer très vite et j’ai hâte de le découvrir plus intimement.


On sent une harmonie et une complicité incroyable entre ces trois magnifiques comédiens. Ça en est presque jubilatoire. C’est étonnant pour une pièce aussi sombre, dramatique et violente.


Ce spectacle est absolument incroyable et il faut courir le voir. Vous n’avez plus qu'un petit mois.


Je sais parfaitement que la rentrée théâtrale est fantastique cette année.

Mais si vous êtes aussi fou de théâtre que moi, vous n’avez pas le choix. Cette pièce est rarement jouée et indispensable. #theatredelatelier #annamouglalis #xavierlegrand #gribouille #juliebrochen #chefdoeuvretheatral






Frédéric BONFILS

43 avenue de Suffren

PARIS, 75007

 

contact@foudetheatre.com

 

Telephone: +336 11 69 81 37

CONTACT

  • Blanc Icône YouTube

©2019 by FOU DE THÉÂTRE.  RCS PARIS : 453 587 800 000 39 Code APE : 5814Z