google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0 La loi des prodiges. L’absurde côtoie la poésie à la Scala

©2019 by FOU DE THÉÂTRE.  RCS PARIS : 453 587 800 000 39 Code APE : 5814Z

  • Noir Icône Instagram
  • Bonfils Frédéric

La loi des prodiges. L’absurde côtoie la poésie à la Scala

Dans une société imaginaire qui ressemble en tout point à la nôtre, il n'y a jamais eu d'adversaire plus redoutable pour les artistes que le député Rémi Goutard ! Mais au-delà du personnage politique et de sa réforme drastique, qu'en est-il de l'homme ? Qu'est-ce qui a pu le pousser à fantasmer un monde débarrassé de ses artistes ?

Seul en scène, jonglant avec finesse et humour entre une vingtaine de personnages (un père schizophrène, une fiancée illuminée, un clown-mendiant ou encore un douteux psychanalyste argentin, sans oublier l'éternel contradicteur, le célèbre artiste-plasticien Régis Duflou...), François de Brauer nous joue les épisodes-clefs de la vie intime et politique de l'invraisemblable... Rémi Goutard.

Un tourbillon irrésistible et, mine de rien, un regard inquiet sur la place faite à l’art dans une société en mal de poésie.

Voilà un seul en scène vraiment singulier. On pourrait se demander, un instant, où veut bien aller François de Brauer tant son propos peut paraître farfelu mais comme un équilibriste, non seulement il ne tombe pas, mais il nous fait également une démonstration magistrale de sa pensée géniale et tortueuse.


Le suspense et les rebondissements sont à leur paroxysme. François de Bauer, serait-il un doux génie à l’inventivité folle ou bien un visionnaire nous faisant part, avec rigueur et analyse, des dangers de nos sociétés ? Certainement les deux.


Ce génie de l’absurde a un sens de la démonstration et du visuel fascinant.


Si on ajoute à toutes ses qualités, pleins d’inspirations cinématographiques et de références théâtrales, on obtient le spectacle parfait, brillant, poétique et attachant.


Avec La Loi des Prodiges, bienvenue dans l’univers fou et magnifique François de Bauer où l’absurde côtoie la poésie.


#francoisdebauer #lascala #laloidesprodiges #seulenscene #spectacleimmanquable