google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0 HEDDA. Un chef-d’œuvre au Théâtre de Belleville

©2019 by FOU DE THÉÂTRE.  RCS PARIS : 453 587 800 000 39 Code APE : 5814Z

  • Noir Icône Instagram
  • Bonfils Frédéric

HEDDA. Un chef-d’œuvre au Théâtre de Belleville

C’est une histoire d’amour comme il y en a tant, une histoire ordinaire qui se contorsionne et part à la dérive. De petites peurs en grandes humiliations, on raconte le récit d’Hedda, une de celles dont on dit qu’elles sont restées, malgré le premier coup et malgré ce qui a suivi.


Hedda Nussbaum est une femme américaine qui a réellement existé. Sigrid Carré-Lecoindre, L’auteur et Lena Paugam, la metteuse en scène et comédienne se sont librement inspirées de son histoire pour créer le spectacle parfait.


C’est, pour moi, un énorme coup de cœur. J’en suis sorti bouleversé et sans voix et j’ai même beaucoup de mal à écrire ces quelques lignes, en vérité.


Que dire, en effet, quand on aime tout, intégralement ? Le texte est magnifique, la scénographie, les lumières et les sons sont formidables. J’ai adoré la mise en scène et le jeu.

Dès le départ, on est intrigué par ce décor, très réussi, à la fois imposant et épuré et l’on comprends très vite que cette salle de bain, au loin, et cette baignoire va avoir une vraie importance dans la pièce. En effet ce cocon rassurant, cette antre maternelle, cette espace de lavage va se transformer petit à petit en un espace beaucoup plus tortueux et dangereux.


L’amour, la haine, le jeu, la domination, la perversion, le cri, l’effroi, le dégoût. On voit où l’on ressent tout ça en 1h15.


C’est certainement exténuant à jouer, mais aussi à regarder.


Lena Paugam est seule en scène, mais peut-on dire ceci, car ce qu’on voit sur scène et une véritable œuvre théâtrale. Un chef-d’œuvre théâtral en vérité.


Je vous conseille de foncer, sans réfléchir, voir ce spectacle magistral et indispensable. Le sujet est difficile, mais est-ce vraiment une raison valable pour ne pas y aller ? Absolument pas !


#hedda #theatredebelleville #lenapaugam #sigridcarrelecoindre #pieceimmanquable #theatre

Crédit photo : Sylvain Boutet