google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0 EXTRA ! Le Festival de la littérature vivante. Centre Pompidou

©2019 by FOU DE THÉÂTRE.  RCS PARIS : 453 587 800 000 39 Code APE : 5814Z

  • Noir Icône Instagram
  • Bonfils Frédéric

EXTRA ! Le Festival de la littérature vivante. Centre Pompidou

Pour la 3ème année consécutive, ce festival, essentiel à mes yeux, se propose de donner la plus large visibilité à l’ensemble des formes que prend aujourd’hui la littérature.


Jean-Max Colard, le génial directeur artistique a tout compris. Ce passionné et passionnant amoureux d’art et d’écriture m´a fait une visite guidée de ce festival hors norme, atypique et complètement actuel.


Sa place au Centre-Pompidou, lieu de culture, de création artistique et l’un de mes musées préférés de Paris est l’endroit idéal pour ce festival.


Comme le dit très bien Jean-Max Colard la littérature prend aujourd’hui différentes formes d’expression. Lectures, performances, littérature exposée, visuelle ou numérique, poésie sonore, rencontres publiques, autant de pratiques littéraires hétérogènes qui amènent la littérature à sortir du livre pour se créer et se diffuser ailleurs et autrement : sur scène, dans la rue, en public, à l’écran, comme dans les musées et les espaces d’exposition.


Nous avons du retard en France à ce sujet. Pourquoi pas, un jour, voir une grande performance artistique et peut-être littéraire au sein du Musée du Louvre ?


Ce soir en sortant de Pompidou J’ai senti une véritable excitation. La sensation d’avoir vécu une expérience unique. Chaque espace nous offre un voyage vivant et jouissif au sein de la littérature.


Le grand espace central propose des débats, des rencontres et des performances lectures. J’ai été ébloui par la force et corporalité de « devenir viande » par Lucas Sibiril, master de création littéraire du Havre puis par le texte poignant et sombre de « Direct » par Patrick Bouvet et mis en musique par Éric Simonet.


Mais chaque espace nous apporte des sensations littéraires uniques et bouleversantes, ludiques et touchantes.


Ce que je retiens tout particulièrement, c’est la magnifique exposition d’Alain Arias-Misson, PUBLIC POEMS. Cet écrivain performeur et surtout poète a échangé quelques mots avec moi. Cet homme magnétique au regard d’enfant est mondialement connu pour ces performances de poésie vivante. Son travail s’inspire de la rue, de l’actualité

« Il y a deux, trois ans, j’ai été choqué par l'amende donnée à une femme en Burkini dans le sud de la France et l’ampleur Politique que ça prenait. Chaque Parti de gauche ou de droite avait son avis sur la question. Je me suis mis un burkini et me suis promené dans les rues de Deauville, dans les palaces. C’était très drôle. »


Ma déambulation a continué par des discussions passionnantes avec les élèves du master littéraire du Havre. Cette Ecole de littérature placée au centre d’une école d’art est une idée fabuleuse.

Cette joyeuse troupe menée par l’écrivaine Laure Limongi est passionnante. « Je suis absolument heureuse de diriger ce département littéraire de cette école au Havre. C’est un plaisir immense de voir cohabiter ces futurs écrivains avec d’autres artistes. Nous ne voulons pas leur donner des clefs mais nous avons envie de leur éveiller leur conscience aux autres formes D’art » et ça fonctionne.

Ces jeunes sont passionnants. Je n’avais plus envie de les quitter et quand je sortais d’un côté, j’y revenais de l’autre.

Écoutez à l’occasion du texte de la jeune femme qui avait peur de sortir mais qui voulait manger des olives gratuites. Le texte est très beau et la musique magnifique.

Cet espace est vraiment incontournable. N’hésitez surtout pas à vous asseoir avec eux. Entre salle de travail et de création.

Pour moi, la jeunesse porte le savoir sans le savoir. La créativité et les œuvres de jeunesse sont si belles.


Entrez ensuite dans l’espace Textodrome. Le lieu conçu par Dominique Gonzalez-Foerster. Un lieu feutré et magnifiquement éclairé. Un espace d’échange, de diffusion, de performance. Cet artiste majeur qui a toujours lié l’art et la littérature, exposée partout dans le monde nous invite dans son antre.

On a un peu l’impression de pénétrer son âme lorsque l’on monte les quelques marches de cet espace incontournable.

J'ai eu l’immense chance d’écouter Les anecdotes croustillantes de Catherine Robbe-Grillet sur la création de Dîner Noire une performance de Beverly Charpentier et de Tristan Bera et un film de Tristan Bera, mais mon coup de foudre de ce soir revient à l’exposition magique de Mmmh (Maison-musée de Michel Houellebecq) réalisée par deux jeunes femmes malicieuses Alice Lescanne et Sonia Derzylpolsi. Ce duo est artiste associé au 104. Une référence majeure de la création contemporaine à Paris.

Cette exposition interactive propose aux visiteurs de devenir le conservateur immortel de cette future maison-musée.

Ce vibrant hommage à Houellebecq est drôle, émouvant, étonnant. On ne parle pas de soupe à l'oignon (c’est pour ceux qui ont lu le livre) mais de tout le reste et c’est tout simplement génial.


Le tout sous l’œuvre Monumentale et magnétique de Stefan Brüggemann. HEADLINES AND LAST LINES IN THE MOVIES.


Il est temps pour moi de m’endormir en souriant de bonheur. Je pourrais vous parler encore de beaucoup de choses comme de la magnifique exposition de Francis bacon et la littérature ou EXTRA ! va faire quelques incursions. EXTRA ! Muros et des multiples pépites de ce magnifique festival, mais c’est à vous bosser un peu. Car la littérature, c’est un acte et non une réception.


Je vous encourage joyeusement à vivre l’exposition EXTRA ! Vous ne serez pas déçu et avec l’aide des Étudiants du Havre je vais essayer de vous transmettre des nouvelles régulièrement. #centrepompidou #extra! #festivallitteraire #litterature #performanceartistique #festivaldart #artcontemparorain #cinema #musee #francisbacon #stefanbrüggemann #alicelescanne #soniaderzylpols #catherine robbegrillet #dominiquegonzalezfoerster #jeanmaxcolard #alainariasmisson



Centre Pompidou, 75191 Paris cedex 04

+ 33 1 44 78 12 33

Accès : métro Hôtel de Ville et Rambuteau, RER Châtelet-Les-Halles

Horaires : ouvert tous les jours de 11H à 21H, le jeudi jusqu’à 23H, sauf le mardi et le 1er mai

Tarif : 14 €, tarif réduit 11 €

Gratuit pour les moins de 18 ans. Les moins de 26 ans*, les enseignants et les étudiants des écoles d’art, de théâtre, de danse, de musique ainsi que les membres de la Maison des artistes bénéficient de la gratuité pour la visite du musée et d’un billet tarif réduit pour les expositions. Accès gratuit pour les adhérents du Centre Pompidou.

Billet imprimable à domicile sur centrepompidou.fr