google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0 Et si je vous parlais...d’Anita EKBERG
  • Bonfils Frédéric

Et si je vous parlais...d’Anita EKBERG

Mis à jour : 8 août 2019

Au tout début Une affiche incroyable. Pour moi, peut-être une des affiches les plus célèbres de l'histoire du cinéma puis un film, la dolce Vita.


Un souvenir d'adolescent déjà passionné de cinéma. Un choc. La découverte de Fellini. De Mastroianni. Des fous, des génies en pleine création. L'immense époque du cinéma italien et surtout l'envie irrésistible de voir Rome en effervescence sur un scooter un jour ensoleillé.


Puis, bien plus tard, la découverte d'Intervista. Un film absolument merveilleux. Bien meilleur que la dolce vita d'après moi. La fin de l'époque glorieuse du cinéma italien.


Mastroianni se retrouvant en acteur vieillissant et démodé qui se retrouve à ne faire que des pubs insipides dans les studios démantelés de la Cinecittà, mais qui y croit encore et surtout les retrouvailles avec Anita EKBERG.


Cette scène courte mais sublime. Absolument sublime ! Par magie, un drap apparaît comme un écran de cinéma et la superposition des acteurs avec les images de la dolce vita. Ceux-ci, en dansant tendrement, se remémorait leur jeunesse passée.




Enfin, un jour sur le tournage de “il conte Max”, ma rencontre avec Anita EKBERG. L'une des plus belles femmes du monde.


Mon rôle, notamment, fut de prendre soin d'elle et de jean Claude Brialy (également) et puis de tant d'autres choses. Mais bon. Anita EKBERG. Pour un fou de cinéma. C'est un rêve absolu.


Elle était vieillissante, pas toujours très sobre mais magique. Elle ne mangeait que du jambon que je devais lui donner à l'aide d'une fourchette en argent (uniquement). Je devais avoir à tout moment une bouteille de vodka que je lui servais dans un tout petit verre en Cristal. Je ne jugeais pas et je ne jugerais jamais, car j'avais la sensation de vivre un moment unique. Exceptionnel.


Et enfin, lorsqu'on raccompagne cette immense star à l'aéroport et qu'elle vous dit “ciao, bello” c'est le plus beau moment du plus beau jour de ma vie

#fellini #mastroianni #anitaekberg #ladolcevita #intervista #ilcontemax #cinema #foudecinema #foudetheatre #filmitalien




Frédéric BONFILS

43 avenue de Suffren

PARIS, 75007

 

contact@foudetheatre.com

 

Telephone: +336 11 69 81 37

CONTACT

  • Blanc Icône YouTube

©2019 by FOU DE THÉÂTRE.  RCS PARIS : 453 587 800 000 39 Code APE : 5814Z